Vous êtes ici : Accueil > Les animaux > De la poule à l’oeuf
Publié : 7 novembre 2013

De la poule à l’oeuf

Classe de Moyenne et Grande Section, année (2013 - 2014)

- Vendredi 6 septembre 2013 : C’est la rentrée. Nous avons découvert nos poules et désormais nos coqs. Ils ont beaucoup grandi et grossi. Et nous avons même trouvé des oeufs, huit en tout.

- Vendredi 20 septembre 2013 : Nous ramassons désormais nos oeufs tous les jours. Au total, au mois de Septembre, nous avons ramassé trente six (36) oeufs. Tous les oeufs ne sont pas de la même couleur. Certains sont beiges et d’autres presque marron. Et parfois, il y a des oeufs très gros qui contiennent deux jaunes.

Nous nous sommes séparés des deux petits coqs en les donnant à un parent d’élève et nous les avons remplacés par de jeunes poules pondeuses. Malheureusement, notre poule grise est morte cette semaine.

Nos poules consomment une grande partie des restes alimentaires de la cantine et cela permet de sensibiliser les élèves au volume et à la gestion revalorisation de nos déchets ménagers. Nous poursuivons cette réflexion en travaillant en classe sur l’alimentation.

- Jeudi 7 novembre 2013 : Depuis la rentrée, les jeunes poules s’échappent du parc en sautant par dessus le grillage. Elles sortent pour manger de l’herbe. Notre problème c’est que dans le jardin passent des chats qui voudraient bien les attraper pour les manger. Donc nous avons acheté un filet pour mettre au dessus du parc. Et tous les jours, nous tondons la pelouse pour leur donner cette herbe qu’elles adorent.
- Nous avons accueilli une poule d’un élève qui ne pouvait la garder à la maison ce qui nous fait maintenant six poules et un coq. Elle ressemble à notre coq, ces plumes sont noires et blanches.


- Au mois d’octobre, nous avons ramassé soixante-quatorze oeufs (74) qui ont été distribués aux élèves ou mangés dans les gâteaux d’anniversaire que nous fabriquons.

- Durant le mois de novembre, nous avons construit un pondoir pour le poulailler triangulaire. Nous l’avons placé à l’extérieur sur un côté du triangle.

La couvaison

Une de nos poules ne veut plus sortir, caquette bizarrement et reste couchée dans le poulailler. Elle commence à vouloir couver. Dans ce poulailler, il n’y a pas de coq donc les oeufs ne sont pas fécondés et ne pourrons pas donner de poussins. Donc nous avons remplacé dans son nid ses oeufs par ceux de l’autre poulailler où nous avons notre coq. Malheureusement, les oeufs n’ont pas éclos. Après vingt et un jours, nous avons cassé les oeufs couvés et nous avons observé des poussins en développement à un stade d’environ quinze jours. Or, la température est descendue en dessous de zéro degré à environ quinze jours de couvaison. Donc lorsque la poule s’est levée pour s’alimenter et boire, ceux-ci ont été trop refroidis et les poussins ont arrêté leur croissance dans les oeufs. Nous avons tout de même pu confirmer que nos oeufs étaient fécondés et nous attendons le printemps pour peut-être obtenir de nouvelles couvaisons avec la naissance de poussins.

- Nous avons également construit une mangeoire à trémie, acheté un abreuvoir et installé un filet de volière car nos poules se sauvaient.


- Au mois de novembre, nous avons ramassé cent vingt-sept oeufs (127) qui ont été distribués aux élèves ou mangés dans les gâteaux d’anniversaire que nous fabriquons.

- Au mois de décembre, nous avons construit une deuxième pièce au poulailler avec deux pondoirs supplémentaires. Nous avons également acheté un peson pour mesurer le poids de la nourriture que nous donnons à nos poules. Ainsi, nous reportons les quantités : de restes de la cantine, de grains de blé ou des épluchures venant de la maison. C’est presque 100 Kg de déchets alimentaires qui sont recyclés par mois.

- Au mois de janvier, nous avons ramassé cent vingt-cinq oeufs (125) qui ont été distribués aux élèves ou mangés dans les gâteaux d’anniversaire que nous fabriquons. Par ailleurs, nous avons recyclé presque 120 kilogrammes de déchets alimentaires de la maison ou de la cantine.
- Les élèves ont apporté les coquilles des huîtres et des escargots consommés lors des fêtes de fin d’année. Nous les donnons broyées aux poules pour qu’elles fabriquent avec, la coquille de leurs oeufs. En effet, nous avons observé un oeuf mou, sans coquille qui était le signe d’un apport insuffisant de calcium dans leur alimentation.

- Le mois de janvier a été plutôt pluvieux aussi, nous avons placé la nourriture sur une palette et répandu sur le sol des brindilles et des branchages pour isoler les poules de la boue.

- Au mois de février, nous avons ramassé cent quatorze oeufs (114), au mois de mars cent vingt-deux oeufs (122), au mois d’avril cent trente-sept oeufs (137) et au mois de mai cent vingt-neuf oeufs (129). Par ailleurs, nous avons recyclé au mois de février 62 kilogrammes, au mois de mars 139 kilogrammes, au mois d’avril 82 kilogrammes et au moi de mai 119 kilogrammes de déchets alimentaires de la maison ou de la cantine.
Ainsi les poules se nourrissent de nos restes alimentaires qui ne finissent désormais plus dans la poubelle. Nous avons ces derniers mois réduit la quantité de blé à 4 Kg par mois sauf en période de vacances car les restes de la cantine suffisent pour les nourrir.

La couvaison

- Cette année, il ne nous restait plus qu’à observer la naissance d’un poussin issu de ceux que nous avons vu éclore l’année dernière. C’est chose faite.

Ce vendredi 23 mai 2014, nous avons entendu la naissance de deux poussins sous notre poule blanche qui couvait depuis 21 jours. Nous attendons par ailleurs l’éclosion d’autres oeufs placés dans notre couveuse afin d’observer en classe ce qui s’est déroulé sous notre poule. Chaque jour, les élèves retournent les oeufs comme décrit dans l’article "de l’oeuf à la poule" et attendent avec impatience l’arrivée des poussins.

- Et voici quelques vidéos :

- Ce jeudi 29 mai 2014, deux poussins sont nés dans la couveuse. Nous les avons le lendemain placés dans une éleveuse. C’est un carton avec une lampe infrarouge pour produire de la chaleur, de l’eau et de la nourriture.
La première semaine, nous maintenons 38 °C sous la lampe et nous réduirons de 3°C toutes les semaines.

Après une semaine

Le vendredi 12 septembre 2014. Nous sommes de retour à l’école et nous avons découvert que nos poussins sont devenus des poules ou des coqs. Voici les photographies. Trois ont déjà une belle crête et des barbillons. Donc ce doit être des coqs. Le poussin roux lui a une toute petite crête et pas de barbillons. Donc ce doit être une poule.

Portfolio automatique :